Le vendredi 8 avril 2022 à 12h00, Alex Tyrrell, chef du Parti Vert du Québec, accompagné d’Halimatou Bah, cheffe adjointe du Parti Vert du Québec et de Jamie D’Souza, candidate dans Rosemont, se sont rendus devant l’aéroport Saint-Hubert, à Longueuil, à proximité de la circonscription de Marie-Victorin où Alex Tyrrell se présente comme candidat aux élections partielles. Il a manifesté contre l’expansion et l’arrivée d’une plus grande quantité de vols mais aussi contre la destruction des terres agricoles qui entourent l’aéroport.

Alex Tyrrell est un activiste éco-socialiste élu chef du Parti Vert du Québec en 2013 à l’âge de 25 ans. Il détient un baccalauréat en sciences environnementales de l’Université Concordia ainsi qu’un diplôme d’études collégiales du Collège Dawson en technologie de génie mécanique. Sous sa direction, le Parti Vert du Québec s’est positionné sur la gauche de la scène politique québécoise, tout en adoptant un programme complet pour le Québec, le nouveau plan vert, qui contient des propositions progressistes sur l’ensemble des enjeux de la politique Québécoise.

Le chef du Parti Vert du Québec a insisté : « Partout dans le monde, les vols génèrent des quantités massives de gaz à effet de serre. Ces émissions contribuent au changement climatique et empêchent les pays d’atteindre leurs objectifs de réduction des émissions. L’avion est le moyen de transport qui consomme le plus d’énergie. Notre dépendance excessive à l’égard du transport aérien a ralenti le développement du train à grande vitesse et des transports en commun sur de longues distances. Malgré tout cela, DASH-L, la société qui possède et exploite l’aéroport de Saint-Hubert, exerce une forte pression en faveur d’une expansion massive de l’aéroport.»

Halimatou Bah a alors confirmé les propos du chef du parti : «  Nous n’avons pas besoin d’un deuxième aéroport, le fiasco de l’aéroport de Mirabel aurait dû servir de leçon. Il est important de rappeler qu’ un aéroport a un impact important sur son environnement , outre la pollution sonore qu’entraîne un tel aéroport sur la qualité de vie des habitants alentours, le transport aérien  fait partie des facteurs qui augmentent le plus notre l’émission de gaz à effet de serre et qui  ralentit davantage  la transition énergétique. Si on veut aller plus loin en faveur de l’environnement et atteindre nos objectifs de réductions nos émissions de gaz de serre, on devrait carrément limiter drastiquement le transport aérien.» 

Jamie D’souza à ajouté : « Les émissions du tourisme, c’est 8% en général et tout ça à cause des avions, […] il faut mettre le focus sur notre impact dans l’environnement et avoir plus d’options dans les transports durables. »

Puis Alex Tyrrell a conclu :  « Les gouvernements ne devraient pas soutenir, financer ou permettre la poursuite de ce projet. Un vote pour le Parti Vert du Québec est un vote pour s’opposer à l’expansion de l’aéroport de Saint-Hubert et pour travailler à réduire notre dépendance au transport aérien en investissant dans le train à grande vitesse et dans des formes de transport plus écologiques.»

+ posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here