Cette semaine, le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi 2 qui, s’il est adopté sans modification, limitera sévèrement les droits des personnes transgenres à s’identifier au genre de leur choix.
Le projet de loi 2 stipule que la carte d’identité des personnes trans aura deux champs relatifs au genre. Un pour l’identité de genre et un pour les organes génitaux. Seules les personnes ayant subi une intervention chirurgicale seront en mesure de s’identifier pleinement au sexe de leur choix. Les personnes qui, par exemple, sont nées de sexe féminin mais qui sont devenues des hommes sans avoir subi de chirurgie génitale devront communiquer cette information très privée à toute personne qui consulte leur carte d’identité. Il peut s’agir de la police, des agents frontaliers, des portiers dans les boîtes de nuit, etc.
Le gouvernement prétend qu’un jugement de la Cour supérieure du Québec l’a forcé à apporter des changements aux lois qui feraient du Québec l’une des provinces les plus oppressives du pays sur ces questions. Le gouvernement du Québec devrait faire appel du jugement plutôt que de retirer aux personnes transgenres des droits essentiels qui conduiront à la violence et à la discrimination contre ce groupe déjà vénérable et marginalisé dans notre société.
Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec
https://www.facebook.com/alex.tyrrell.92/posts/2985956818284260

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here