J’étais aux nouvelles de CTV Montréal à 23 h hier soir pour demander le retrait progressif des armes à feu des policiers en patrouille au Québec.

Il y a eu trop de décès de personnes atteintes de maladie mentale qui ont reçu une balle dans la poitrine pour avoir fait des choses comme tenir un couteau pendant une crise. La formation des policiers devrait mettre l’accent sur la désescalade et les interventions qui n’impliquent pas une force mortelle.

Il est temps de repenser notre façon de faire de la police communautaire

+ posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here