Photo by Willie Wilson

Ce matin, je me suis trouvé fortement attristé de constater que lors de la manifestation de vendredi dernier, des agents double de la SPVM cagoulés et habillés en civils se sont permis de menacer des manifestants en sortant un arme de service.

Je suis également touché par le fait qu’un de ces policiers aurait sauvagement attaqué l’étudiante Katie Nelson à cette même date.

Le port de la cagoule par un officier de police pendant l’exercice de ses fonctions constitue une violation directe du règlement P-6. Une surprise considérable étant donné le fait que la SPVM et le maire Coderre justifient systématiquement leurs interventions extrêmement violentes sur les manifestants pacifiques par le fait que certains de ces protestants se soumettent également au port de la cagoule.

De plus, il n’y aura AUCUNE enquête crédible OU indépendante qui permettra de faire la lumière sur les événements précédents. Une telle situation ne peut être tolérée.

De plus, le policier qui aurait commis de voies de faits sur la personne de Mme Nelson n’a toujours pas été interrogée.

De ce fait, le ministre de la Sécurité publique a le devoir et la responsabilité d’intervenir dans les plus brefs délais pour résoudre les tristes événements de vendredi dernier. Rétablir la confiance entre les manifestants et les policiers passera par des mesures disciplinaires robuste et en changeant drastiquement les pratiques d’encadrement des manifestations doit être une priorité pour le ministère.

Source: http://bit.ly/1S9bVan

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here