Hier soir, l’émission La Facture de Radio-Canada révélait que le Bureau du taxi de Montréal s’affairait à saisir des véhicules et à imposer des amendes aux covoitureurs.

Benoît Jugand, le directeur général du Bureau du taxi de Montréal, reconnaît que la loi est ambiguë. Le ministre des Transports doit légiférer rapidement pour mettre fin à ce type de harcèlement et pour encourager le transport en commun.

Ce n’est pas le Bureau du taxi qui mettra fin à la pratique du covoiturage.

Déréglementons maintenant !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here