Avis aux medias: Alex Tyrrell, candidat à la direction des Verts fédéraux, dénoncera l’argent en politique

La semaine dernière, le Parti vert du Canada a annoncé que les candidats à la direction du parti devront réunir 50 000 dollars pour participer à la course à la direction. Ces frais sont plus élevés que ceux exigés par le NPD, le Parti Québécois et le Parti Libéral du Québec pour accéder à leurs courses à la direction.

Alex Tyrrell, le chef du Parti Vert du Québec, âgé de 31 ans, qui se présente sur une plateforme écosocialiste et qui est connu pour faire campagne dans une Honda Civic de près de vingt ans tout en séjournant dans des auberges de jeunesse, a dénoncé le prix d’entrée en déclarant que l’établissement du parti a « mis le parti à vendre » tout en remettant en question sa candidature à la direction du parti. Le député vert provincial du Nouveau-Brunswick, Kevin Arsenault, a récemment qualifié le prix d’entrée de « classiste » dans un message posté sur Twitter.

Mercredi 12 février à midi au Square Victoria (devant la Bourse de Montréal et sur le site des manifestations et du campement d’Occupy), Alex Tyrrell fera une annonce importante sur l’avenir de sa campagne à la direction du parti tout en dénonçant le rôle des grosses sommes d’argent en politique. Une vidéo en direct de sa déclaration sera publiée sur son profil Facebook.

Le financement public des partis politiques fédéraux a été aboli en 2011 par le gouvernement Harper. Les conséquences sur le Parti vert du Canada ont été catastrophiques. Le parti est passé d’un prix d’entrée de 1 000 dollars et d’une limite de dépenses de 50 000 dollars lors de la course à la direction en 2006, où Elizabeth May a été élue, à un prix d’entrée de 50 000 dollars et une limite de dépenses de 500 000 dollars lors de la course à la direction de 2020.

Info: leadership2020@pvq.qc.ca

1 (613) 317-1614