Unissons nos voix et disons NON à la destruction de lacs au Québec!

L'industrie minière propose de sacrifier de nombreux lacs pour permettre le stockage de résidus miniers.

Nous sommes en train de faire d'énormes sacrifices écologiques dans le Nord du Québec!

Alors que les changements climatiques avancent plus rapidement que jamais, le Québec est en train de sacrifier de vastes territoires dans le nord afin de permettre du développement minier.

Il est attendu que la mine du Lac Bloom demande la permission de détruire 8 lacs et 160 cours d’eau au Québec et que plusieurs autres projets miniers ont fait part de leurs intentions de détruire d'autres lacs.

De plus, en 2018, le gouvernement du Québec a autorisé la destruction de 11 lacs afin d’entreposer les déchets d’une mine d’aluminium.

Il est d'ailleurs important de noter que l’industrie minière possède de nombreuses alternatives à la destruction de lacs, notamment en entreposant les déchets miniers à l’intérieur des fausses.

Le projet du Lac Bloom et d’autres auront d'importants impacts sur l’environnement, sur les habitats d’espèces menacés ainsi que sur les milieux humides, terrestres et marins.

Nous, au Parti Vert du Québec, demandons au gouvernement Legault d’interdire incessamment la destruction de lacs au Québec.







  • Des alternatives existent

L'industrie minière n'a jamais prouvé la nécessité de saccager huit lacs. Lors de projets similaires, les déchets miniers sont enterrés dans la fausse de la mine.. et non dans des lacs!

  • La décision finale n'a pas été prise

Le gouvernement de François Legault n'a pas encore pris de décision par rapport à la demande de la mine au Lac Bloom. Faites entendre votre opinion à propos du sujet!

Une initiative d'Alex Tyrrell, chef du Parti Vert du Québec 

Alex Tyrrell s'est rendu sur place afin de découvrir la nature que le gouvernement du Québec et la compagnie minière prévoient saccager. 

« À titre de citoyens, nous avons le devoir d'exiger une meilleure gestion de nos lacs, de nos cours d'eau et de la nature. Nous ne pouvons permettre au gouvernement de continuer à détruire des lacs. » - Alex Tyrrell