Bienvenue dans la section des idées de mon site Web !

Cette page sera mise à jour au fur et à mesure que la campagne progressera et je prévois rencontrer et échanger avec des milliers de sympathisants du Parti vert dans le cadre de cette campagne !
Je propose ces idées car je pense que le Parti Vert du Canada doit faire un pas en avant en rejoignant le mouvement climatique mené par les jeunes, le Green New Deal et en se faisant le champion de la justice sociale, de l’antiracisme, du féminisme et de l’écosocialisme.
Même si certains diront que ces idées sont  » radicales « , qu’elles coûteront trop cher ou qu’elles sont tout simplement irréalistes, la réalité est que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de remettre à plus tard la lutte contre les changements climatiques et la transition énergétique. Nous devons complètement révolutionner notre façon de consommer, notre façon de voyager et notre façon de mesurer le progrès économique et social du pays. Le moment est venu d’agir pour notre environnement. C’est pourquoi je propose cet ensemble de politiques audacieuses qui, si elles sont mises en oeuvre, transformeront le Canada en modèle sur le plan environmentale et sociale à l’échelle mondiale. Il nous permettront d’être à l’avant-garde de ce changement majeur qui s’impose avec impatience.
Un consensus croisant se dégage au sein du mouvement environnemental sur le fait que les luttes pour la protection de l’environnement et la justice sociale sont intrinsèquement liées et inseperables. Nous devrions mener notre lutte dans une perspective intersectionnelle. Même si certains diront que le Parti vert du Canada devrait demeurer un parti d’un seul enjeu, la réalité est que si nous espérons former un jour le gouvernement, les gens vont vouloir connaître nos positions sur l’ensemble des enjeux. Si nous voulons réussir, nous devrons présenter à l’électorat une vision approfondie pour l’avenir du pays. Nous ne pouvons pas dire aux femmes, aux minorités, aux personnes âgées et aux familles que leurs luttes devront attendre pendant que nous travaillons sur la crise climatique. Toutes ces luttes doivent progresser ensemble et, en tant que parti, nous devons être parfaitement clairs quant à notre position et à la façon dont nous gouvernerons si nous sommes élus. Nous ne pouvons pas dire aux femmes, aux minorités, aux personnes âgées et aux familles que leurs luttes devront attendre pendant que nous travaillons sur la crise climatique. Toutes ces luttes doivent progresser ensemble et, en tant que parti, nous devons être parfaitement clairs quant à notre position et à la façon dont nous gouvernerons si nous sommes élus.  Cela nous permettra de gagner la confiance de beaucoup plus de Canadiens.

Alex Tyrrell’s 2020 Ecosocialist Green New Deal For Canada

  • ancer une mobilisation de 10 ans sous la direction du gouvernement pour passer à une énergie 100 % renouvelable aussi rapidement que possible sur le plan technologique, en faisant des investissements publics massifs dans les technologies vertes.
  • Offrir une garantie d’emploi aux travailleurs de toutes les industries dépendantes des combustibles fossiles qui sont réduites ou fermées en raison de la transition vers les énergies renouvelables. Créer des centaines de milliers d’emplois bien rémunérés dans le cadre de la mise en place d’une infrastructure verte.
  • Construire un train électrique à grande vitesse de propriété publique reliant toutes les grandes villes du Canada et offrir des foires à faible coût. Investir massivement dans l’expansion du transport en commun local et offrir le service gratuitement, tout en réduisant considérablement les émissions, les vols et l’utilisation des véhicules privés. 
  • Créer une série de nouvelles sociétés d’état qui produiront de l’équipement pour la transition énergétique, comme des éoliennes, des infrastructures de transport en commun, de l’équipement au biométhane, des rénovations éconergétiques et d’autres pièces d’équipement et services clés qui seront nécessaires pour la transition.
  • Augmenter les impôts des riches, des grandes entreprises, des multinationales et de l’extraction des ressources. Mettre en place une taxe sur les transactions financières, une taxe sur la spéculation immobilière et une taxe sur le carbone de plus de 200 $ la tonne. 
  • Mettre en œuvre l’UNDRIP et sortir tous les peuples autochtones du Canada de la pauvreté en leur fournissant des logements, une éducation et des soins de santé de qualité. Reconnaître les droits, les titres et la souveraineté des Autochtones. Mettre en œuvre les recommandations des commissions de la MMIW et de la TRC. Construire des ponts, combattre le racisme et décoloniser. 
  • Modifier la constitution pour y inclure une charte des droits environnementaux qui garantira l’accès à l’air et à l’eau potable, à des aliments sains, au logement et à la nature tout en garantissant les droits des Premières nations, des provinces et des municipalités de bloquer les pipelines, les mines et autres projets de développement. 
  • Accroître les droits des travailleurs en facilitant l’accès à la syndicalisation et à la négociation collective et en augmentant le salaire minimum à 20 $ l’heure au cours des trois premières années. 
  • Réduire les importations en provenance de pays comme la Chine, consommer moins de plastique et prendre des décisions de politique étrangère qui sont conformes à nos valeurs communes des droits de la personne, de non-violence et de respect de la diversité. 
  • Diminuer les dépenses militaires et réorienter l’armée vers les secours en cas de catastrophe, le maintien de la paix et la recherche et le sauvetage avec une vision pacifiste du monde dans laquelle l’armée réduit fortement sa formation et ses dépenses axées sur le combat tout en prenant soin des anciens combattants. 
  • Ouvrir nos frontières à un plus grand nombre de réfugiés fuyant les catastrophes, la violence ou la persécution politique induites par le climat. Mettre fin à l’inégalité systémique d’un point de vue intersectionnel. Lutter contre le racisme et la discrimination en facilitant les dialogues et les échanges interculturels, tout en réprimant les discours haineux, le racisme et la suprématie blanche. 
  • Investir dans l’éducation, la recherche et le développement ainsi que dans l’assurance-maladie, l’assurance dentaire et l’assurance-médicaments universelles afin de répondre aux besoins de tous.
  • Stimuler l’engagement communautaire, contrer la solitude, la dépression et l’isolement en investissant dans la culture, la musique, les organismes communautaires, les espaces publics partagés, l’art public et les projets collectifs, et en faisant la transition vers une semaine de travail de 32 heures d’ici 5 ans.
  • Assurer la sécurité alimentaire et réduire les émissions en délaissant l’agriculture industrielle, les pesticides et les monocultures. Encourager la diminution de la consommation de produits animaux tout en soutenant les fermes familiales et l’agriculture soutenue par la communauté, et en s’assurant que tous ont accès à des aliments de qualité, biologiques et sains, quel que soit leur statut socio-économique. 
  • Atténuer la dégradation de l’environnement et éliminer le CO2 de l’atmosphère en protégeant et en restaurant les zones humides, les côtes, les espaces verts et les habitats des animaux tout en plantant des milliards d’arbres et en veillant à ce que les collectivités disposent de l’infrastructure nécessaire pour faire face à l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes. 
  • Assurer une transparence totale du gouvernement, en impliquant les communautés dans la prise de décision, la démocratie participative, la mise en œuvre de la représentation proportionnelle et d’autres réformes démocratiques.
  • Interdire le plastique à usage unique, réduire la consommation et interdire les produits chimiques nocifs, y compris les pesticides.