“Cette semaine @TAG, un militant de longue date environnemental, de justice sociale et autochtone est décédé à 80 ans le 15 avril après un séjour prolongé à l’hôpital de Pembroke. Au nom de toute l’équipe du Parti Vert du Québec, je tiens à présenter mes plus sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses camarades.
Roger était un ami proche à moi et nous avons travaillé ensemble au sein du Parti Vert du Québec au cours des 10 dernières années. C’était quelqu’un qui s’est levé pour ce en quoi il croyait et n’a jamais reculé.
J’ai rencontré Roger pour la première fois en 2012 quand nous nous présentions tous les deux comme candidats au Parti Vert du Québec. Avec tant de points de vue politiques communs, nous sommes rapidement devenus amis et avons commencé à travailler ensemble. Il m’a présenté à tellement d’activistes indigènes dont Audrey Redmen et Raymond Robinson. Roger avait 46 ans de plus que moi et en tant que jeune homme à la tête d’un parti provincial à 25 ans, j’ai eu de la chance de pouvoir compter sur ses conseils, son soutien et son mentorat tout en naviguant dans toutes sortes de situations difficiles. J’ai souvent plaisanté en disant qu’il était notre candidat le plus vieux et le plus radiculeux. Il était là pour me soutenir à chaque étape et j’ai toujours su que je pouvais compter sur lui. Nous étions de bons amis, alliés et collègues. Il occupait un siège à l’exécutif du Parti Vert du Québec au moment de son décès et il manquera profondément à tous ceux qui ont travaillé avec lui.
Roger a vécu tellement de moments politiques incroyables pendant sa carrière d’activisme qu’ils ont pu remplir un livre entier. Un de mes moments préférés a été lorsqu’il occupait un chantier de construction à Gatineau où des artefacts indigènes avaient été trouvés À l’époque, la ville avait l’intention d’installer de nouveaux canalisations d’égout le plus rapidement possible et sans consacrer beaucoup de temps aux fouilles archéologiques. Roger ne laisserait pas cela arriver. Il a installé un camp sur le site avec quelques alliés et partisans et l’a occupé pendant 43 jours d’affilée. Le dernier jour de l’occupation, un essaim de véhicules de police de Gatineau a fait une descente sur le chantier et arrêté Roger et ses collègues. Il a été libéré de prison 4 jours plus tard et j’étais là pour le ramener chez lui. Roger était un gars qui défendait ce en quoi il croyait et qui ne voulait pas faire de compromis. Il était prêt à prendre des risques pour progresser sur les questions qui lui tenaient à cœur. Après des années de batailles légales avec la ville de Gatineau, les charges criminelles portées contre lui ont été annulées car la ville a en fait trouvé plus d’artefacts suite aux fouilles qu’ils ont commandées en réponse à l’occupation de Roger.
Au fil des ans, nous avons passé tellement de moments amusants ensemble. Nous avons défendu la décharge de déchets nucléaires à Chalk River, nous avons fait campagne ensemble lors des élections partielles de Chicoutimi et Roberval, nous nous sommes rendus à Cacouna Québec pour lutter contre le pipeline énergétique est, nous avons visité l’Abitibi et bien plus encore. Chaque fois que j’étais à Gatineau, il m’invitait chez lui, me nourrissait et me donnait un logement.
Roger était quelqu’un qui s’est levé pour les droits des peuples autochtones qui ne vivent pas dans les réserves. Il a défendu les droits des Métis, ce qui a suscité de sérieuses critiques à son égard. De nombreuses communautés autochtones estiment que la reconnaissance d’un plus grand nombre de personnes en tant qu’autochtones constitue une menace pour leurs droits dans un contexte où le gouvernement continue de refuser l’eau potable, les soins de santé de base et une éducation de qualité. Bien que cela ait pu être controversé, ce que Roger préconisait vient d’un désir sincère d’améliorer les droits, la reconnaissance et le bien-être de tous les peuples autochtones au Canada et dans le monde.
Roger manquera profondément à tant de gens. Il était une inspiration pour moi et pour tant d’autres. Il adorait défendre les problèmes et les gens dont il tenait à cœur.
Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur l’activisme de Roger Fleury, je posterai quelques liens dans la section commentaires.
Paix et solidarité,
Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec”

+ posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here