Le dimanche 10 avril 2022 à 12h00, Alex Tyrrell, chef du Parti Vert du Québec s’est rendu devant l’usine d’armement Pratt and Whitney, à Longueuil, à proximité de la circonscription de Marie-Victorin, où il se présente comme candidat aux élections partielles. Il continue alors sa tournée de manifestations devant les usines d’armement du Québec, il a manifesté contre la fabrication des moteurs pour avions militaires au Québec. 

Alex Tyrrell est un activiste éco-socialiste élu chef du Parti Vert du Québec en 2013 à l’âge de 25 ans. Il détient un baccalauréat en science environnementale de l’Université Concordia ainsi qu’un diplôme d’étude collégiale du Collège Dawson en technologie de génie mécanique. Sous sa direction, le Parti Vert du Québec s’est positionné sur la gauche de la scène politique québécoise, tout en adoptant un programme complet pour le Québec, le nouveau plan vert, qui contient des propositions progressistes sur l’ensemble des enjeux de la politique Québécoise.

Le chef du Parti Vert du Québec a soutenu que  : « Nous avons envoyé des lance-roquettes, des grenades et des mitrailleuses plutôt que de faire preuve de diplomatie. » 

Il a ainsi ajouté que « le gouvernement fédéral a annoncé des milliards de dollars de dépenses militaires en plus des augmentations déjà approuvées. En fait, le budget de guerre du Canada aura plus que doublé entre 2016 et 2026, passant de 18,9 milliards à 40,7 milliards. » 

Alex Tyrrell à souligné que : « En plus des usines d’armement, les sanctions européennes contre le pétrole et le gaz russe créeraient une opportunité commerciale sans précédent pour le pétrole et le gaz canadiens. L’approvisionnement de l’Europe en énergie impliquerait la construction de multiples pipelines au Canada. Cela signifierait une expansion massive des sables bitumineux, des rivières polluées, des animaux morts et la destruction de l’environnement. Cela lierait notre pays aux exportations de combustibles fossiles pendant des décennies, voire des générations.  »

Le chef du Parti Vert du Québec s’adresse directement aux travailleurs de Pratt & Whitney, Lockheed Martin, Bombardier et d’autres usines de guerre au Québec « je peux vous donner ma parole qu’un gouvernement vert offrirait aux employés des secteurs de la fabrication d’armes et de munitions la même garantie d’emploi que celle que nous offrirons aux travailleurs des industries des combustibles fossiles et de l’automobile qui seront touchés par la transition énergétique. »

Il conclut son discours en rappelant que :  « La guerre est le nouveau mécanisme que Trudeau a instrumentalisé pour écraser le mouvement environnemental canadien. Il faut que cela cesse. »

Le chef du Parti Vert du Québec, a été ainsi accompagné dans son discours par Yves Engler, militant anti-guerre et auteur renommé avec 12 livres publiés dont le plus récent Stand on guard for whom – A people’s history of the Canadian armed forces. Yves a récemment été arrêté et inculpé de fausses accusations après avoir interrompu les discours de Mélanie Joly et de l’ambassadeur des États-Unis prônant la guerre devant un auditoire d’élite dans une salle de conférence d’hôtel.  

Yves Engler a ajouté que : « Quand ça vient à Pratt & Whitney plus spécifiquement depuis les 50 dernières années, on parle de plus de 3 milliards comme subvention du fédéral à cette compagnie. 3 milliards c’est beaucoup d’argent qui pourrait être utilisé pour d’autres productions plus environnementalement et socialement importante.  »

Pour finir, le militant Yves Engler soutient le Parti Vert du Québec en ajoutant : « J’applaudis cette campagne que Alex et le Parti Vert font, face aux militaires à Montréal, en offrant une autre option que de faire du profit en tuant des gens.  »

Le Parti Vert du Québec est un parti écosocialiste, féministe, et inclusif.

+ posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here