Le racisme systémique au sein de la police se poursuit au Québec

0
124
Le racisme systémique au sein de la police se poursuit au Québec
Au cours des deux dernières semaines, plusieurs cas importants de racisme au sein de la police ont été mis en lumière. Ces injustices doivent cesser. Nous devons apporter des changements systémiques aux services de police dans cette province afin que nous puissions tous bénéficier de la dignité humaine, des droits fondamentaux et de la justice.
Trois des exemples les plus récents de racisme systémique se sont révélés inquiétants et doivent être abordés. Il y a l’avocat noir Kwadwo Manoa Yeboah qui a été détenu par la police de Montréal sans autre raison apparente autre que la couleur de sa peau. Il y a aussi un scientifique noir, Mamadi III Fara Camara, qui a passé une semaine en prison après avoir été faussement accusé d’avoir désarmé et tiré en direction d’un policier. Aujourd’hui, nous entendons le récit de deux hommes innus ayant des armes pointées sur eux lors d’un arrêt de routine pour “vérification”.
Tous ces cas impliquent des personnes complètement innocentes qui sont profilés par la police qui opère sans avoir à rendre de comptes dans une province dont le premier ministre refuse d’admettre que le racisme systémique existe dans notre société.
Le Parti vert du Québec demande une série de réformes de la police, notamment une surveillance civile, une meilleure formation et la réaffectation des budgets de la police à d’autres programmes plus productifs. Nous ne pouvons pas permettre que ces injustices se poursuivent impunément.
En solidarité,
Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here