Montréal, le 28 Février 2020 – Un article d’Alice Sécheresse, cheffe adjointe du Parti Vert du Québec et porte-parole en Condition féminine.

Avec la Journée Internationale des Femmes qui approche à grands pas, il est important de prendre un moment afin de repenser aux avancements qui ont été faits par les mouvements sociaux, et plus spécifiquement les mouvements féministes, tel que le mouvement #metoo.

Grâce à la condamnation d’Harvey Weinstein annoncée Lundi le 24 Février, le mouvement #metoo a témoigné d’une victoire quant à leur lutte contre les violences faites aux femmes! Ce mouvement a donné le courage nécessaire aux jeunes femmes de prendre la parole et de s’exprimer sur les violences qu’elles ont vécues, ce qui a facilité la condamnation d’ Harvey Weinstein. Le Parti Vert du Québec aimerait saluer le courage de ces femmes qui ont osé s’exprimer afin de défendre leurs droits. Le droit des femmes à disposer de leur corps de la manière dont elles le conçoivent, qui à été acquis au prix de nombreuses souffrances et demeure encore très fragile.

Cette lutte nous concerne tous. Nous n’avons qu’à repenser aux événements des dernières semaines au Québec : les attaques de jeunes femmes par bâton, les meurtres de plusieurs femmes dont Marylène Lévesque, et plus encore… En tant que société, nous devons renverser les idéaux machistes qui oppressent les femmes et les jeunes filles! C’est alors notre devoir, à tous et à toutes, d’encourager la participation des femmes dans toutes les sphères de notre société, que ce soit politique, économique, sociale ou culturelle. Il faut assurer une compréhension globale du consentement, afin d’assurer un environnement sécuritaire à toutes ces femmes. Il faut mettre tous nos efforts dans le combat contre le sexisme qui est encore bien trop présent dans nos institutions. Ensemble, disons NON au sexisme, NON aux violences faites aux femmes, NON à la culture du viol!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here