Le Devoir : L’ennemi du bien

0
22

« À la veille de la commission parlementaire qui étudiera le projet de loi sur la réforme du mode de scrutin, la Coalition pour la réforme électorale maintenant a donné lundi un aperçu des nombreuses modifications qui seront réclamées par les uns et les autres au cours des prochains jours.

Dans sa forme actuelle, il est clair que le projet de loi ne respecte que partiellement les principes énoncés dans le pacte signé en mai 2018 par la CAQ, le PQ, QS et le Parti vert. Le premier était de « refléter le plus possible le vote populaire de l’ensemble des Québécoises et des Québécois ». Comme il fallait s’y attendre, le gouvernement Legault a plutôt imaginé des dispositions les plus avantageuses possible pour la CAQ.

Ainsi, répartir certains sièges de façon proportionnelle en tenant compte de seulement la moitié des circonscriptions remportées dans une région donnée aurait pour effet d’accorder une « prime au vainqueur », qui permettrait à la CAQ de conserver sa majorité à l’Assemblée nationale avec à peine 40 % des votes. C’est peut-être un progrès par rapport aux 37,4 % qu’elle a obtenus le 1er octobre 2018, mais on est très loin d’un reflet fidèle du vote populaire. »

Consultez l’article complet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here