Aujourd’hui, j’ai soumis la pétition GreensRising.ca à Elizabeth May lui demandant de prendre une position forte contre les sables bitumineux de l’Alberta.

Depuis le lancement de cette pétition en juin, le Parti Vert du Canada a publié son plan de transition de la main-d’œuvre dans le cadre de la lutte contre les énergies fossiles. Pour la première fois en environ sept ans, la politique visant la construction de nouvelles raffineries et usines de valorisation du bitume afin de créer des emplois dans l’industrie a été omise de la déclaration de politique.

L’omission de cette politique marque un changement important et positif dans la façon dont le parti fédéral aborde les enjeux de la main-d’oeuvre et les interactions avec la transition vers la durabilité.

Bien qu’il s’agisse d’un changement positif dans la bonne direction, nous n’avons pas encore pris l’engagement de fermer les sables bitumineux une fois pour toutes dans le cadre du premier mandat des Verts Canadiens. J’ai bon espoir que ce changement de politique pourra encore être annoncé avant les élections et je pense qu’il mobilisera beaucoup d’appui pour le Parti Vert fédéral dans le processus.

Au cours des dernières semaines, plusieurs politicien-nes, dont le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchette et le député néodémocrate Alexandre Boulrice, ont publié sur les médias sociaux des messages sur cette pétition/débat dans lesquels ils ont tenté de présenter leur parti respectif comme étant essentiellement plus vert que Vert ! Bien que je trouve ça positif de voir trois partis se faire concurrence pour déterminer qui est le plus fermement opposé aux sables bitumineux, la réalité est que le NPD et le Bloc québécois n’ont aucune crédibilité sur cette question. Le chef du Bloc était notre ministre de l’Environnement au Québec, sous le gouvernement Marois, et il a profité de sa position pour appuyer l’arrivée du pétrole des sables bitumineux par l’ancien pipeline rouillé 9B d’Enbridge. Il a appuyé un plan visant à utiliser l’argent des contribuables pour fracturer l’île d’Anticosti, l’une des îles les plus grandes et les plus intacts du pays.

Quant au NPD, ils ont ouvertement fait campagne sur l’expansion des sables bitumineux et l’oléoduc Énergie Est lors des élections de 2015. En Alberta, leur parti provincial a accéléré le rythme de l’expansion des sables bitumineux et a lancé des attaques politiques contre la Colombie-Britannique pour avoir refusé le pipeline Trans Mountain. Jagmeet Singh est resté silencieux et n’a pas encore demandé la fermeture des sables bitumineux. Il a aussi fait volteface sur le GNL et la fracturation hydraulique.

Malgré le fait que les Verts fédéraux devraient défiativement avoir une position plus forte contre les sables bitumineux, ils demeurent la meilleure option pour les environnementalistes et je ferai campagne avec les candidats locaux et peut-être même Elizabeth May elle-même pendant l’élection. Aucun autre parti n’aurait le mandat d’imposer les mesures drastiques dont nous avons besoin pour lutter contre la crise climatique et la dégradation de l’environnement. Aucun autre parti n’est crédible sur ces questions et aucune autre partie ne serait près de prendre les mesures nécessaires pour régler la crise.

Je voudrais également dire que c’est formidable que nous puissions avoir de tels débats au sein d’un parti politique. Il est important de noter que les membres et les candidats du Parti Vert du Canada comptent une grande diversité idéologique ayant d’anciens conservateurs aux militants ultras progressistes qui lutte pour l’environnement et la justice sociale. Dans ces circonstances, il est d’une importance primordiale d’avoir une saine démocratie interne et que les militants progressistes, les jeunes et ceux qui sont un peu plus radicaux fassent entendre leur (nos) voix dans l’organisation fédérale. J’espère que ce débat a aidé le parti à prendre de l’ampleur tout en remettant la fermeture des sables bitumineux à l’ordre du jour de la politique fédérale.

Merci à tous ceux et celles qui ont signé la pétition !

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec

– Submission of the Tar Sands petition to Elizabeth May – Today I submitted the GreensRising.ca petition to Elizabeth…

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, August 14, 2019

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here