– Démission de Luc Fernandez et bilan environnemental de l’administration Plante –

Plus tôt aujourd’hui, le Maire du Plateau Mont-Royal a annoncé sa démission de l’administration de Valérie Plante en raison du manque d’actions concrètes de la ville dans la lutte contre les changements climatiques et les dossiers environnementaux.

Bien que l’administration Plante a posé plusieurs gestes dans la bonne direction depuis son élection, notamment avec une augmentation de 16% de la flotte d’autobus de la STM, ses gestes ne sont pas suffisants pour atteindre les cibles de l’Accord de Paris.

Le Parti Projet Montréal a été fondé, comme son nom l’indique, pour transformer Montréal. Ce n’est pas avec des demies mesures que nous allons arriver à aboutir à ce grand projet, mais bien avec des mesures qui sont aujourd’hui considérés « radicales » par certains.

Depuis quelques mois, l’administration et la mairesse mettent de l’avant une image verte toute en défendant le statu quo dans bien des dossiers. Par exemple, lors de la grève étudiante pour le climat le 15 mars dernier, Valérie Plante a publié une vidéo dans laquelle elle appuie la grève des étudiant-es, tout en soulignant les accomplissements de son administration. Bien que j’ai énormément de respect pour la mairesse, cette déclaration paraît prétentieuse. Elle ne semble pas comprendre que les étudiant-es et le mouvement écologiste manifeste contre l’inaction et le manque d’ambition de la classe politique face aux changements climatiques. Bref, elle est aussi ciblée par cette grève, mais ne s’en rend pas compte, ou bien applique un plan de communications pour tirer son épingle du jeux. A l’heure actuelle, Montréal n’est aucunement un leader dans la lutte contre les changements climatiques.

Bien que Projet Montréal semble déjà avoir accompli plusieurs de ses engagements électoraux en matière d’environnement, tout le monde s’entend pour dire qu’il faut aller plus loin.. beaucoup plus loin. Projet Montréal a de bonnes intentions mais manque d’ambition.

Le départ de Luc Fernandez, un écologiste de longue date, devrait être le début d’un grand débat au sein de Projet Montréal. Ce parti devrait aller au delà de ses engagements électoraux vis à vis de l’environnement. 16% d’autobus supplémentaires ou un bureau qui « étudie » la ligne rose sont des mesures qui ne font pas le poids face à l’envergure du problème. Ca nous prend du vrai leadership et ce dès maintenant. L’ensemble de la ville compte sur Valérie Plante pour agir sur l’environnement dès maintenant!

La démission de M. Fernandez nous rappelle celle de M. Hulot l’été dernier, et toutes deux sont la preuve du manque d’urgence et de radicalité au sein des gouvernements actuels dans la lutte contre les changements climatiques. Bien que j’encourage toujours les écologistes à s’impliquer activement en politique, je comprends les frustrations de ces acteurs politiques.

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec

I was on Global Montreal this evening urging Valérie Plante and her administration to take much stronger action on environmental issues!

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, May 15, 2019

Resignation of Luc Fernandez and environmental progress under the Plante Administration – Earlier today, the Mayor of…

Posted by Alex Tyrrell on Tuesday, May 14, 2019

I will be on Global Montreal today discussing the resignation of Luc Ferrandez and the need for Valérie Plante and her…

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, May 15, 2019

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here