Le Parti Vert du Québec demande une enquête publique sur la fabrication d’armements au Québec

Aujourd’hui, nous apprenons dans le Journal de Montréal que le Québec permet à un nombre important d’entreprises de fabriquer des bombes et de l’équipement militaire sur notre territoire.

Bien que certaines informations demeurent secrètes, nous savons déjà qu’une bonne partie des munitions sont exportées vers l’Arabie Saoudite et d’autres pays dans lesquels les droits humains sont bafoués au quotidien.

Chaque année, les gouvernements québécois et canadien et les entreprises s’enrichissent sur le dos de milliers de civils qui sont tués par des munitions, des blindés et des avions de combat fabriqués au Québec (plus précisément à Repentigny, Mirabelle, Saint-Lambert et à Valleyfield).

Le Québec ne peut pas continuer d’être complice de crimes de guerre, via la fabrication d’armements et l’exportation de cet équipement meurtrier à des pays qui ne respectent pas les droits humains. À titre de citoyens du Québec, nous avons tous la responsabilité de lutter pour la paix et le respect des droits humains ici et à travers le monde entier.

C’est pour cette raison que je demande à la ministre des Relations internationales du Québec, Mme Nadine Girault, d’ouvrir une enquête publique sur la fabrication et l’utilisation des armements et de l’équipement militaire fabriqué au Québec.

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here