Attendu que pour réellement réduire notre empreinte écologique nous devons réduire notre consommation de biens matériaux comme les voitures, le béton, et les minéraux et qu’accroître le parc automobile irait à l’encontre de tous ces objectifs.

Attendu que la demande actuelle pour le transport en commun surpasse l’offre et que les investissements pour l’expansion des réseaux urbains et interurbains stagnent depuis des décennies.

Attendu que des alternatives ayant fait leurs preuves existes : transports actifs, transports en commun (bus, métro, train, train grande vitesse), covoiturage, autopartage, etc.

Attendu que le Québec ne peut pas maintenir la progression constante du nombre de véhicules à essence et électriques et doit prendre d’importantes mesures pour lutter contre les changements climatiques.

Attendu que le transport représente plus de 40 % des émissions de gaz à effet de serre au Québec, soit la principale source d’émission de GES. (source)

Attendu qu’une étude récente du Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) révèle que produire un véhicule électrique génère une très grande consommation de ressources naturelles, que même en parcourant 300 000 kilomètres au Québec, un véhicule rechargeable ne parviendra jamais à rattraper l’empreinte écologique de sa production sur l’épuisement des ressources. (source)

Attendu que l’extraction des minerais nécessaires pour produire les véhicules électriques (les terres rares, le lithium et le graphite) a des impacts majeurs sur l’environnement, la contamination de l’eau de surface et l’empoisonnement du sol et que plusieurs de ces projets miniers sont proposés pour le Québec, la Chine et le monde entier. (source)

Attendu qu’une étude de l’Institut économique de Montréal a révélé que les montants investis dans les subventions à l’achat des véhicules électriques sont parmi les moyens les plus chers et moins efficaces de réduire les GES du Québec et qu’investir ces sommes dans d’autres projets comme le transport en commun serait plus efficace. (source)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here