Montréal – Le chef du Parti vert du Québec veut rejoindre les partisans provinciaux du NPD pour l’élection du 1er octobre dans une lettre ouverte

Chers membres et partisans du NPDQ,

Je vous écris cette lettre en tant que chef du Parti vert du Québec, mais aussi en tant qu’ancien militant du NPD fédéral, à l’époque de Jack Layton. Bien que nous croyions tous à la diversité des voix en politique québécoise, nous sommes maintenant à quelques jours du déclenchement d’une élection générale et la campagne du NPDQ est au point mort. Elle stagne.

Depuis l’élection du chef Raphaël Fortin, le parti n’a toujours pas adopté de plateforme électorale et peine à développer une vision claire et cohérente de ce que serait l’avenir du Québec. Avec seulement 23 candidats annoncés, il est difficile d’imaginer que le NPDQ pourra obtenir un solide appui de l’électorat lors de cette élection.

La présence d’un NPD provincial en mauvaise posture aura des conséquences désastreuses pour la campagne du NPD fédéral au Québec. Malgré le nombre limité de positions politiques exprimées par le chef du NPDQ, Raphaël Fortin, un des seuls dossiers pour lesquels il a pris position est celui des symboles religieux. À ce sujet, M. Fortin se dit en faveur de l’interdiction du port de symboles religieux comme le turban ou le hijab pour certains emplois, comme celui de policier, de juge et plusieurs autres fonctions. À notre avis, ce n’est rien d’autre qu’une attaque contre Jagmeet Singh, chef du NPD fédéral, qui porte lui-même un turban. Contrairement au NPDQ, le Parti vert du Québec appuie les droits des personnes qui portent des symboles religieux, comme Jagmeet Singh, afin qu’elles puissent participer pleinement à notre société et occuper tous les emplois disponibles sans discrimination religieuse.

Lors de sa fondation, le NPDQ prétendait être un parti fédéraliste de gauche. Cependant, les choses semblent avoir changé. Le chef Raphaël Fortin refuse de se qualifier de fédéraliste, préférant l’étiquette de  » non-souverainiste « . Au-delà de la terminologie et des étiquettes, Raphaël Fortin continue de refuser de développer un argument en faveur du maintien du Québec au sein de la fédération. Il a même refusé de débattre de la question nationale avec les représentants du PQ et du QS.

Quant à la position  » de gauche  » du parti, nous sommes devant une ambiguïté totale en l’absence de programme électoral.

Pour toutes ces raisons, je vous écris aujourd’hui pour vous inviter à vous joindre au Parti vert du Québec. Nous sommes un parti éco-socialiste, féministe, multiculturel et fédéraliste. Nous avons un programme complet, un leadership fort et une équipe dynamique de candidats qui sont en majorité des femmes et surtout des jeunes. Nous sommes actifs sur le terrain dans toutes les régions du Québec et, ensemble, nous faisons avancer la politique québécoise vers la gauche et nous en sommes fiers. En matière de politique identitaire, nous sommes en faveur d’un Québec inclusif où chacun a le droit de participer pleinement à la société, quelles que soient ses croyances religieuses et sa façon de s’habiller.

À quelques semaines des élections, il est clair que le Parti vert du Québec est la meilleure option pour représenter la gauche fédéraliste. Je vous invite à vous joindre à nous pour transformer le Québec à la hauteur de nos ambitions !

Nos portes vous sont grandes ouvertes !

En toute solidarité,

Alex Tyrrell

Chef du Parti Vert du Québec Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Le Parti Vert du Québec souhaite tendre la main aux supporteurs du NPD-Québec en vue des élections du 1 octobre! ✅

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, August 22, 2018

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here