Le Nouvelliste : Enjeu de sécurité, enjeu de société, enjeu électoral

0
5

« Depuis 1987, 136 personnes ont été tuées par les différents services de police à travers la province de Québec. La plupart vivaient en milieu de précarité et étaient aux prises avec des problèmes de santé mentale. Sans oublier les personnes racisées. En moyenne c’est près de cinq personnes par année qui tombent à la suite de bavures policières. Cette tendance augmente considérablement depuis quelques années. En 2017, c’est 14 personnes qui sont décédées lors d’interventions policières sur le territoire québécois. Ces chiffres sont préoccupants.

Il y a plusieurs façons de répondre à cette problématique. De plus en plus de groupes de citoyens s’organisent pour lutter contre les bavures policières, mais aussi l’injustice qui perdure par la suite. Ces groupes mettent à nu le système de (in)justice comme peu l’ont fait avant eux. Rappelons que dans la quasi-totalité des cas, aucune accusation n’est portée contre les policiers responsables de bavures qui coûtent la vie à des personnes innocentes. Le Parti vert du Québec a par le passé appuyé les initiatives des groupes préoccupés par le problème des violences policières, et réitère son appui à toute initiative allant en ce sens. »

Consultez l’article complet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here