Je suis arrivé à Calgary, en Alberta, avant l' » assemblée générale spéciale  » du Parti vert du Canada qui a été convoquée précisément pour renverser la résolution sur les BDS qui a été votée par les membres lors du congrès annuel du parti en août dernier à Ottawa.

Les derniers mois ont été une période de débats vigoureux au sein du mouvement vert canadien. Il y a eu de nombreuses tentatives de salir et de marginaliser les personnes et les organisations qui appuient le BDS et d’autres causes progressistes.

Il y a beaucoup de problèmes importants que les progressistes doivent régler au sein de l’organisation fédérale. D’abord, je trouve tout à fait inacceptable que des gens qui ont des opinions ouvertement racistes et qui les expriment continuent d’être autorisés à participer aux discussions internes du parti fédéral sans être réprimandés. Il faut que cela change immédiatement si le parti a la moindre volonté d’améliorer la représentation des groupes minoritaires, des femmes et des jeunes au sein de l’organisation fédérale. Dans l’état actuel des choses, tous ces groupes sont gravement sous-représentés. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi il en est ainsi et il faut prendre des mesures pour corriger la situation, sinon le statu quo restera en vigueur pendant des années.

Je suis arrivé à Calgary, Alberta en vue de l’«Assemblée générale extraordinaire» du Parti Vert du Canada qui a été…

Posted by Alex Tyrrell on Thursday, December 1, 2016

I have arrived in Calgary, Alberta ahead of the Green Party of Canada’s « special general meeting » that was called…

Posted by Alex Tyrrell on Thursday, December 1, 2016

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here