Tout juste de retour de la réunion du conseil municipal de Saint-Laurent où plusieurs groupes environnementaux, dont le Club Sierra et la Coalition verte, se sont réunis pour poser des questions et faire pression sur le maire Alain Desousa pour protéger le milieu humide du TechnoPark, qui abrite plusieurs espèces en voie de disparition.

Au début du mois d’août, Elizabeth May et moi avons demandé à la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, d’utiliser la loi fédérale sur les espèces en voie de disparition pour protéger ce secteur.

La construction doit commencer cette semaine. Ce soir, j’ai demandé au maire Desousa pourquoi son administration est si déterminée à aller de l’avant avec ce projet de construction avant que la décision du ministre fédéral de l’Environnement n’ait été rendue.

Malheureusement, la réponse du maire Desousa a été insatisfaisante. Il a expliqué que, pour lui, il était plus important d’éviter les retards dans les projets de construction que de protéger les espèces en péril.

Le Parti vert du Québec continuera d’agir et de s’exprimer pour protéger les espèces en péril dans le Technoparc de Saint-Laurent et au-delà.

En toute solidarité,

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec

« Une quarantaine de personnes se sont présentées au conseil d’arrondissement de Saint-Laurent, mardi soir, pour poser…

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, September 7, 2016

Just returned from the Saint-Laurent municipal council meeting where several environmental groups including the Sierra…

Posted by Alex Tyrrell on Tuesday, September 6, 2016

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here