» Tyrrell, qui est à la tête du Parti Vert depuis septembre 2013, a décrit comment le Parti lui-même met en lumière des questions qui seraient autrement ignorées par les principaux partis politiques et médias du Québec.

Sous sa direction, M. Tyrrell affirme que les Verts se sont  » transformés en un parti éco-socialiste  » et ont tenté de défendre le transport en commun gratuit, ainsi que des questions qui ne sont pas directement liées à l’environnement, comme les soins de santé publics. Les Verts sont  » opposés à toute nouvelle infrastructure de combustibles fossiles au Québec « , a-t-il ajouté.

Mais bien qu’il soit lui-même un politicien, M. Tyrrell insiste sur la nécessité de faire pression pour un changement de l’extérieur du système.

 » Je n’ai pas confiance en ces politiciens… à moins qu’ils ne sentent qu’ils vont perdre la prochaine élection « , a-t-il expliqué. Il dit que l’abandon récent par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, de l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti est un  » signe du succès du mouvement environnemental « .

Read More on The Link

Here is an article about the panel discussion that I took part in at #Concordia this week!

Posted by Alex Tyrrell on Saturday, February 13, 2016

This evening I had the privilege of participating in a panel discussion at Concordia titled « No Pipelines, what’s next? »

It’s excellent to see that so many of my fellow concordians are interested in discussing the future of the environmental movement and where we should go from here.

Thank you to all those who attended and who helped organize the event!

In solidarity,

Alex Tyrrell
Leader of the Green Party of Quebec

This evening I had the privilege of participating in a panel discussion at Concordia titled "No Pipelines, what's next?"…

Posted by Alex Tyrrell on Tuesday, February 9, 2016

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here