À l’heure actuelle, au sommet sur le climat à Paris, le nouveau ministre fédéral de l’Environnement, qui représente les Canadiens, s’oppose vivement à tout traité juridiquement contraignant sur le climat. Elle n’a pas de chiffres à présenter sur nos cibles de réduction nationales et n’est pas disposée à restreindre la croissance des sables bitumineux de l’Alberta.

Justin Trudeau a déjà promis d’aller de l’avant avec de multiples projets de pipelines. Maintenant, son gouvernement se sert d’une page du livre de recettes de Harper en refusant systématiquement d’aller au-delà des cibles fixées par les États-Unis.

Right now at the climate summit in Paris, the new federal minister of the environment representing Canadians is vocally…

Posted by Alex Tyrrell on Saturday, November 28, 2015

Selon le premier ministre Couillard,  » le Québec a largement fait sa part  » pour réduire les GES.

Autrement dit, quoi qu’il arrive à Paris, le gouvernement du Québec refusera d’accroître ses efforts.

Selon le premier ministre Couillard, « Le Québec a largement fait sa part » pour réduire les GES. C'est à dire, peu importe ce qui arrivera à Paris, le Gouvernement du Québec refusera d'augmenter ses efforts.

Posted by Alex Tyrrell on Saturday, November 28, 2015

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here