En ce moment même en Indonésie, les incendies qui ont été intentionnellement déclenchés pour défricher rapidement et à bon marché des terres pour l’exportation d’huile de palme et de papier brûlent de manière incontrôlable. Jusqu’à un tiers de l’habitat mondial des orangs-outans est menacé.

Les incendies ont créé un épais brouillard à travers la Malaisie et Singapour et pourraient être liés à pas moins de 500 000 infections respiratoires.

Selon le World Resource Institute, les émissions quotidiennes des incendies ont dépassé le total des émissions de l’ensemble de l’économie américaine.

L’Indonésie devient également un État de plus en plus autoritaire, avec un certain nombre de lois anti-féministes et répressives en vigueur.

Dans le même temps, l’Indonésie prend des mesures pour rejoindre le Partenariat Trans Pacifique. Des pays comme le Canada et les États-Unis exigeront-ils de meilleures réglementations environnementales et des droits humains fondamentaux en échange d’un partenariat économique ?

L’alternative est une marchandise moins chère pour les Canadiens au détriment de la destruction de l’environnement et de la dignité humaine fondamentale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here