Photo: David Goldman/AP

Selon le procureur de l’État, Freddie Gray a été illégalement arrêté, détenu, agressé et privé de traitement médical pour une moelle épinière sectionnée alors qu’il était en garde à vue dans la police de Baltimore.

L’un des policiers impliqués aurait parlé à l’arrière de la tête de Freddie Gray alors qu’il était allongé face contre terre, inconscient, à l’arrière du véhicule de police.

Les protestations contre la brutalité policière sont tout à fait justifiées. Les médias grand public, les policiers et les politiciens de droite ont traité les manifestants de Black Lives Matter de  » bandits  » et de  » criminels scandaleux « , mais dans ce cas-ci, ce sont six policiers qui font face à des accusations criminelles.

Au Québec, la surveillance policière est pratiquement inexistante. Aucun progrès significatif n’a été réalisé depuis la fusillade policière de Fredy Villanueva, 15 ans, en 2008, qui a déclenché de nombreuses nuits d’émeutes à Montréal-Nord.

Le Parti Vert du Québec tient à exprimer sa solidarité avec la famille de Freddie Gray, le mouvement Black Lives Matter et nous réitérons notre appel pour des enquêtes indépendantes sur les cas d’inconduite policière au Québec et dans le monde.

Solidarité avec Baltimore,

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec

According to the State Attorney, Freddie Gray was illegally arrested, detained, assaulted and denied medical treatment…

Posted by Alex Tyrrell on Friday, May 1, 2015

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here