Très content d’apprendre que Toyota s’est retiré du projet d’exploitation des terres rares en Abitibi-Témiscamingue de la firme Matamec.

Avec le retrait des investissements de Toyota, le cadre financier de Matamec devient très fragile. Aujourd’hui, les actions de cette dernière s’échangent à seulement un quart de la valeur qui s’affichait il y a quelques mois.

Néanmoins, il faut continuer de lutter contre l’exploitation des terres rares au Québec. Bien que la décision de Toyota de ne pas investir dans le projet soit une bonne nouvelle pour le mouvement contre l’exploitation des terres rares, il est possible que de nouveaux investisseurs se prononcent dans les prochains mois.

Si cette éventualité se produit, rien ne nous garantie que Toyota ne sera pas acheteur du minerai immoral de Matamec.

Toyota devrait passer à l’action et présenter un plan intégré qui détaille comment ils prévoient extraire les ressources nécessaires à la construction de leurs voitures électriques et hybrides dès maintenant.

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec

Source: http://mwne.ws/1JQG5dT

Très content d'apprendre que Toyota s'est retiré du projet d'exploitation des terres rares en Abitibi-Témiscamingue de…

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, December 24, 2014

It's great to hear that Toyota has divested from the Matamec Rare Earth project in Abitibi-Temiscamingue. With the…

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, December 24, 2014

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here