Photo: Kevin Schafer-WWF

Hier, le tribunal a jugé que le ministre de l’environnement était en infraction lorsqu’il a autorisé les travaux de l’industrie pétrolière à Cacouna avant de recevoir un avis scientifique.

C’est impensable qu’un ministre peut procéder ainsi, comme si les intérêts corporatifs étaient plus importants que la protection d’une espèce menacée de disparaître.

Les bélugas auront droit à un sursis jusqu’au 15 octobre, les travaux sur le port pétrolier étant suspendus jusqu’à ce que la prochaine phase de la démarche judiciaire puisse être entamée.

Pour consulter la déclaration de l’honorable juge Claudine Roy http://bit.ly/1mrEXVp

Hier, le tribunal a jugé que le ministre de l'environnement était en infraction lorsqu'il a autorisé les travaux de l'…

Posted by Alex Tyrrell on Wednesday, September 24, 2014

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here