Le PVQ dénonce la volte-face de Daniel Breton et du Parti Québécois

La Presse Canadienne: La prise de position de celui qui a cofondé en 2001 le Parti vert du Québec a suscité l’ire de l’actuel chef de la formation politique, Alex Tyrrell.

« On est extrêmement déçus de ce qui est arrivé avec Daniel Breton. Je ne peux pas me mettre à sa place, mais évidemment, on croit que c’est vraiment un virage majeur qu’il a fait », a-t-il laissé tomber en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

Daniel Breton et son collègue péquiste Scott McKay, qui a dirigé le Parti vert du Québec de 2006 à 2008, « suivent la ligne de parti de très, très près », a déploré M. Tyrrell.

« On aurait pensé qu’en entrant au Parti québécois, il y aurait eu des points avec lesquels ils n’auraient pas été d’accord et qu’ils l’auraient exprimé, mais on voit qu’ils font exactement le contraire. Ils soutiennent la position du gouvernement à 100 %, même si ça s’en va vraiment dans la même direction que le Parti libéral », a-t-il ajouté.

La première ministre Pauline Marois a annoncé le 13 février un investissement de 115 millions dollars dans deux projets visant à confirmer le potentiel pétrolier sur l’île d’Anticosti.

Le pétrole qui se trouverait dans le sous-sol de l’île est du pétrole de schiste, que l’on fait remonter grâce à la fracturation hydraulique, une technique controversée qui consiste à injecter des produits chimiques à haute pression dans le sol pour en extraire le précieux liquide.

+ posts

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here